Forum de jeu pour le MMO Star Wars The Old Republic
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Au coeur du Malestrom

Aller en bas 
AuteurMessage
Annihilius
A genoux devant votre Maitre

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 30
Localisation : Belgique/liege

Qui je suis
Race : Zabrak
Classe: Inquisiteur Assassin
Doublon: Corrompia, Iscariote

MessageSujet: Au coeur du Malestrom   Jeu 5 Avr 2012 - 12:13


Un jour de plus s’achève lentement sur Taral V territoire impérial, une journée comme les autres, les gardes ont du gérer l’incursion de quelques fauves mais sans grand intérêt pour les puissantes force impérial. Il faut dire que tirer au turbo laser sur quelques mammifères présente rarement de l'intérêt.
Une rumeur parlait d'un tournoi de patzak à la cantina ce soir, rumeur ou pas le sergent avait placé les meilleurs joueurs dans les postes de surveillance ce soir. Aurait-il l'intention de tripler sa solde ?
Quoi qu'il en soit le bip intermittent d'une communication entrante réveilla les deux soldats en poste dans la tour de communication.
Le signal venait d'un vaisseau sortant d'hyper espace, curieux aucun transfert n'avait été prévu aujourd'hui.
Intrigué l'un des deux gardes ouvrit un canal de communication.


- Ici la tour de sécurité de la prison Maelström, déclinez identité, intention et cargaison ou nous ouvrirons le feu sans autre sommation.

Après un court moment une voix roque et étouffée répondit.

- Ici Sanandi 31 demande autorisation atterrissage, je transporte un prisonnier pour l'Empire.

- Négatif Sanandi 31. Aucun transfert n'est prévu aujourd'hui. Déclinez identité du prisonnier, de votre employeur et de vous-même.

- Alors je transporte un sith maboule Dark Trucidator ou Dark Vilainus un truc du genre. Le nom de ces tarés se ressemblent tous. Sinon chez nous les Mandaloriens, on a un code d'honneur et ce code m'interdit de dévoiler mon employeur... En prime c'est une close du contrat, pas envie de perdre de la tune. Pour finir je suis Demar'Agol et le sith que je transporte est le responsable du massacre de Korriban... Si vous en voulez pas la République en voudra peut-être...

- Un instant Sanandi 31 je demande à mes supérieurs...

- C'est ça gamin va voir papa pendant ce temps je poirote... A cet instant le chasseur de prime coupa le canal de communication avant de continuer sa phrase . Crétin d'impérial... Bande d'amateur je vous jure...

Soudain un Devaronien sortit de l'ombre du cockpit et s'adressa au chasseur de prime.

- Vous êtes sur qu'ils vont mordre à hameçon patron ?

- T'occupe Trax, ce sont des amateurs. Prépare le colis, fais gaffe, il mord l'animal.

Sans plus attendre les forces impériales reprirent les communications.

- Ici le lieutenant Sibrak, pourquoi nous amenez-vous ce soit disant sith ?

- Ha enfin du personnel qualifié... Vos larbins la ils m'ont fait pas mal attendre... Comme je leur disais j'ai été engagé pour attraper et vous livrer ce sith maboule. Et me demandez pas mes sources ni mes employeurs c'est confidentiel. Quoi qu'il en soit il est déjà payé vous n'avez qu'à prendre réception.

- Cela pourrait être un piège chasseur de prime. Nous prenez-vous pour des naïfs ?

- Naïfs non mais crétin la oui... Vous êtes combien la 2000 ? 3000 ? Vous pensez qu'il existe une créature assez stupide dans l'univers pour vous attaquer de front dans une poubelle comme mon vaisseau avec un commando de 3-4 personnes ? Si ça peut vous rassurer, je veux bien me plier à tous les contrôles de sécurité que vous voudrez et mon client m'a remit les autorisations pour vous remettre le colis.

-Très bien Sanandi 31, posez-vous hangar 2c aile Ouest de la prison.

-Reçu Maelstrom, Sanandi 31 terminé.

Le chasseur de prime ferma le canal de communication puis rentra toutes les données de navigation ainsi que les codes d’accès dans l'ordinateur de bord avant de se lever pour se diriger vers la soute. La l'y attendait Trax qui préparait le déplacer d'un Zabrak totalement enchaîné par plusieurs entraves de force et diverses chaînes rouillées.
Dans la pénombre de la soute, le regard sanguinaire du sith illuminait le visage du Devaronien qu'il fixait depuis que ce dernier était entré dans la soute.
Hésitant dans ses mouvements, Trax profita de l'arrivée de Demar pour commencer à parler. Le simple fait d'entendre le son de sa propre voix rassura Trax.

- Chef vous êtes sur que sa va le retenir ? J'ai pas confiance...

- No stress Trax sans ça... Narguant le sith, le chasseur de prime sorti le double sabre laser de son sac, le prônant comme un trophée. Ils sont totalement inoffensifs, même ta petite sœur est plus dangereuse que notre invité...

- Quand même... C'est un sith...

- Tout se déroule comme prévu, t'en fait pas...

Loin de la, dans la cantina de la prison du Maelstrom le tournoi de patzak bas son plein et un étrange Chiss semble remporter toutes les mises ce qui déplait de plus en plus au sergent encore dans la partie.
Tout en draguant les diverses serveuses qui l'entourent, l'étranger abat les carte sans se soucier de ses adversaires et remporte victoire après victoire.


-Mais enfin bébé je t'assure j'ai jamais vu plus belle femme que toi... Va demander à ton patron de nous resservir tous les deux... Demande même à boire pour tes amies, ce soir c'est moi qui régale...

- Mais enfin monsieur... C'est à moi de servir les clients pas a mon...

- Taratata ce soir c'est vous qui vous faites servir. Dis-lui que je payerai le triple des prix s’il le fait... Alors où j'en étais... Ha oui donc avec ce +6 tu es donc à 23... Et du coup tu perds allez suivant sinon je vais jamais le gagner avant demain ce tournoi...

L'adversaire suivant de l'étranger n'était autre que le sergent dernier concourant encore en liste. Les mises étaient hautes et il y avait facilement plus de 3 cent mille crédits sur la table, la solde de toute une année pour un soldat impérial.
La serveuse Twi'lek revint suivit par le barman en personne qui servit lui-même les boisons à ses serveuses et aux clientes présentes.


-Ca vous fera 8000 crédits par boisson Monsieur... Annonça d'un ton sanglant le barman tout en affichant un sourire sournois.

-Ha enfin j'ai failli attendre... Quel service déplorable... remettez nous la même chose et plus vite ! Tu vois bébé avec de l'argent tout est possible... Si tu le souhaites, je peux aussi te racheter à ce vieux rabougris... Que dirais-tu de parcourir la galaxie avec moi ?

- Et on peut savoir qui vous êtes et d'où vous venez pour afficher un tel comportement Monsieur ? Répondis le sergent en abattant une carte -8 pour réduire son score à 4.

- 13, opérateur 13 je suis ici mandaté par le Conseil Noir pour interroger un prisonnier... Mais malheureusement les rustres gardiens de cette prison l'ont tellement malmené hier soir qu'il est dans l'incapacité de répondre à mes questions avant demain du coup je me détends comme je peux... Rétorqua le Chiss en abattant une carte +8 qui le fit arriver au score de 20 tout rond avant de boire d'un trait l'étrange mixture qui marinait dans son verre.

- Et de quel prisonnier s'agit-il ?

- Je pourrais vous le dire mais je devrais vous tuer après... Donc qu'en penses-tu bébé ? Et mon tue-Hutt il arrive ? Je le paye pas 8000 crédits pour devoir attendre 10 minutes avant de le déguster !! Je vous jure les tenanciers de cantina de nos jours ce n'est vraiment plus ce que c'était...

Tout en enlaçant le Chiss la Twi'lek reprit la parole.


- Si tu gagne cette partie je te suivrais ou tu voudras...

Au même moment le barman revint avec toutes les consommations demandées.
Tout en affichant un énorme sourire le Chiss bu d'une traite son verre avant de reprendre la parole.


- Suffisait de le dire plus tôt bébé...

Le Chiss abattu ses cartes et sans surprise il rafla la mise. Le sergent allait protester mais avant qu'il n’ait le temps de se lever, son regard croisa celui de l'agent secret.
Le regard de ce dernier avait totalement changé durant ces brèves secondes de croisement. Entrevoyant la vraie nature de son interlocuteur le sergent ne se leva pas et ne demanda pas son reste. Acclamé par la foule en délire le Chiss repris la parole tout se levant.


- Barman gardez tout l'argent que je viens de gagner, en contre partie donnez à boire à tous ceux qui le désirent ce soir, même ceux qui arriveront plus tard dans la soirée ! Buvez et chantez mes frères, ce soir nous allons faire trembler les murs de cette bonne vieille prison ! Une dernière chose barman, retirez la puce de localisation de cette serveuse et faites en sorte qu'elle soit à bord de mon vaisseau avant mon retour... Car hélas les amis le devoir m'appelle, profitez bien de cette nuit en mon nom !

-C'est sérieux tu t'en vas déjà ?

- Je suis désole bébé mais tu vois la lumière qui clignote sur mon bracelet ? Ca signifie que mon prisonnier est prêt mais ne t’inquiète pas je te retrouve dans mon vaisseau.

Le Chiss embrassa la serveuse avant de partir applaudis pour toute l'assembler en délire. Tout en sortant l'agent secret affichait un petit sourire en coin à peine dissimulé.
Loin de là, le Sanandi 31 venait d’atterrir à l’endroit prévu par les impériaux.
Une petite troupe d'impériaux l'envahit aussi tôt que le mande-ds avait baissé sa rampe d’accès et ouvert son sas.
Après une fouille approfondie du vaisseau les impériaux firent descendre le Mandalorien et son copilote ainsi que leur précieuse cargaison.
Devant eux les attendais le lieutenant Sibrak accompagné de deux commandos lourds impériaux.


-Lieutenant Sibrak je présume... Demanda le chasseur de prime.

-Exacte Mandalorien... Je vois que tout est en ordre à ma plus grande surprise... Vous pouvez nous laisser le prisonnier, on se charge de tout.

-Négatif lieutenant... Mon employeur m'a fait signer une close qui ne me permet de quitte ce caillou qu'une fois que j'aurais vu de mes propres yeux ce gugusse derrière les barreaux.

- Étrange...

- Ouep, ça m'amuse pas plus que vous donc si on pouvait accélérer... Je sais pas ce que ce machin a fait à mon employeur pour qu'il le déteste à ce point là, mais bon quand quelqu'un paye autant on ne pose pas de question pas vraie...

- Je ne vais pas discuter philosophie de vivre avec une personne de votre espèce mais si vous insistez pour voir votre "colis" se faire incarcérer et que vous suivez toutes les procédures d'usage je ne verrais pas d'objection... Après tout vous venez de rendre un grand service à l'Empire...

-Merci monsieur... Trax reste ici et prépare le vaisseau j'en ai pas pour longtemps.

-Okai boss.

-Allez ouvrez la route messieurs je vous suis.

Dans un silence mortuaire le chasseur de prime accompagné de quelques gardes ainsi que de son colis s'engouffrèrent à l’intérieur de la prison impérial dont nul prisonnier ni même la lumière n'arrivait à s'échapper...

_________________
Mon sabre est au service de mon maître, je le protégerai de toutes les vermines jedi qui essaieraient de l'empêcher d'accomplir sa volonté, je veillerai silencieusement dans son dos... Jusqu'au jour où j'appliquerai la première chose qu'il m'a enseigné... Trahir.




-Dialogue classique
Description
pensées


Dernière édition par Annihilius le Lun 27 Aoû 2012 - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swtor-korriban.forumgratuit.be
Annihilius
A genoux devant votre Maitre

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 30
Localisation : Belgique/liege

Qui je suis
Race : Zabrak
Classe: Inquisiteur Assassin
Doublon: Corrompia, Iscariote

MessageSujet: Re: Au coeur du Malestrom   Jeu 19 Avr 2012 - 12:06

Ayant traversé plusieurs contrôles de sécurité avec succès, l'opérateur 13 arriva au centre de contrôle 6, celui en charge de secteur de la prison où il se trouvait.
Sur place seule une jeune officier semblait en fonction, plongée à tête perdue dans l'écran de sa console tout en affichant une expression de mal-être.
Voyant cela l'opérateur sourit avant de s'adosser à un mur puis de croiser les bras tout en continuant de sourire.


- Hum, Hum... Plutôt sexy les employées administratives au boulot... J'aurais du demander à me faire muter dans ce genre de poste...

Gênée et surprise par la personne de cette étrange, la jeune femme se redressa d'un bond puis se tourna vers son interlocuteur tout en affichant un air de panique.

- De... Vous n'avez pas le droit d'être ici qui êtes-vous... Je vais appelez la garde si ...

Le chiss s’avança de quelque pas tout en faisant des signes de mains pour calmer la jeune femme.


- Tout doux beauté, si je suis arrivé ici malgré les neuf postes de sécurité c’est que j'en ai le droit... Ou alors si j'ai réussi à entrer par la force jusqu'ici c’est pas quelques gardes qui vont changer quelque chose... Je vous rassure, je suis ici car j'en ai le droit. Je suis venu voir le prisonnier 64J-84D-M je suis mandaté par le Conseil Noir et je viens de recevoir le signal de l'infirmerie comme quoi il aurait reprit conscience.

- Ha euh... Je... Deux petites secondes je vérifie sur l'ordinateur.

- Prenez votre temps... C’est le nouveau modèle ? Le type ZX-54 ? J'ai pas encore eu l'occasion de travailler dessus.

- Je... Oui c’est le nouveau modèle et je me perd dans ces programmes comme un rien déjà que je ne suis pas douée en informatique... A ce que je vois votre prisonnier est en court de transfère temps estimé encore 20 minute... Vous... Vous pouvez attendre ici si vous le désirez...

-Vous avez l'air épuisé... Depuis combien de temps êtes-vous de garde toute seule ici ?

- Je... Ne sais plus ça dois faire 6 ou 7 heures, la relève aurait du être la mais je suis sur qu'ils m’ont encore oubliée...

- Si vous voulez, je peux vous remplacer pendant 20 minute, ça vous permettra de souffler un peu et de prendre l'air... Moi j'aimerais bien essayer un peu la ZX-54.

- Vous n'êtes pas sérieux...

- Mais si, ça restera entre nous c’est quoi votre petit nom ?

- Je m'appelle Claire... Mais non... Je ne devrais...

- Allez-y Claire, je suis l'opérateur 13 des services secrets impériaux. Vous pouvez me faire confiance je n'ai rien a gagné a vous créer des problèmes et une aussi jolie fille que vous a bien le droit de se détendre un peu...

- Merci... On pourrait se voir après mon service ? Voila mon numéro d'holocom privé si...

- Je n'y manquerais pas, allez y filer je m'occupe de tout.

C'est avec un sourire d'enfant que la jeune officier impérial sorti du poste de contrôle, l'opérateur quand à lui perdit le sourire à la seconde même où elle quitta la pièce comme si un masque tombait.
Le chiss afficha un air sérieux et stressé, il s'assit devant la console et avant de commencer à pianoter sur le clavier, l'opérateur activa l'une des fonctions de son bracelet gauche et une petite lumière jaune s'illumina à l'endroit où il avait appuyé.

Au même moment dans les longs corridors de la prison menant à l'un des nombreux postes de contrôle, une petite lumière jaune s'illumina sur le bracelet gauche de Demar'Agol accompagnant sa prise vers ses nouveaux quartiers.
Ce petit détail n'échappa pas à l'attention du sergent Wrol.


- Un signal lumineux vient de s'activer sur votre bracelet gauche chasseur de prime...

- Ha oui... C’est Trax pour me dire que tout est ok et que le vaisseau est prêt à décoller.

- Je vois... Vous êtes prudent pour un Mandalorien... Au fait comment avez-vous capturé ce sith ?

- He he nous les chasseurs de primes, on survit grâce à notre talent... Si on commence à expliquer ce talent au premier venu on fait pas long feu... Ce sith la, il m’a demandé beaucoup de talent pour l'avoir...

- Humm... Je vois, vous auriez pu faire un excellent soldat impérial alors... Ca ne vous intéresseriez pas ?

- Sans façon je n'obéis qu’à mon code de l'honneur et aux ordres de Mandalore.

-Dommage... Mais louable.

Sans s'en rendre compte le petit groupe venait d'arriver au premier poste de sécurité, là le sergent montra les documents nécessaires à la poursuite de le route et le sith fut fouillé et scanné, puis vint le tour du chasseur de prime c'est à ce moment qu'un des gardes en faction s'adressa à lui.


-Votre arme monsieur… Je ne peux pas vous laisser continuer si vous êtes armé... Nous vous la rendrons à votre retour.

- Écoute gamin c’est simple à part moi personne touche à cette arme... C’est le code d'honneur Mandalorien et si tu essayes de me la prendre je serais forcé de te descendre... Par contre ça me gêne pas que tu me passes les menottes ni que tu me mettes un collier d'entrave si ça peut vous rassurer...

- C’est que le règlement stipule que...

- Soldats abrégeons voulez-vous, mettez-lui des menottes et un collier et laissez lui son arme de toute façon c’est pas avec un simple pistoblaster qu'il pourrait prendre à lui seul tout le complexe...

- A vos ordres sergent.

Sans discuter les ordres, le soldat s’exécuta et ainsi le petit groupe continua son chemin dans les longs corridors truffés de tourelles automatisées et de caméras de surveillance. Au bout de quelques instants Demar'Agol repris la parole.

- Merci sergent... Peu d'impériaux comprennent le sens et l'importance du code d'honneur Mandalorien.

- Il n'y a pas de quoi. Un homme qui est prêt à nous faire confiance au point d'accepter de porter un collier d'esclave juste pour conserver son honneur mérite tout notre respect. Avec des alliés comme vous, la République n'a qu’à bien se tenir...

- Si seulement l'Empire sith avait été là pendant les guerres mandaloriennes... Je suis sur que la République aurait été exterminé...

- L'Empire n'était pas encore prêt à cette époque mais cette guerre nous avait permit de recruter un grand guerrier qui nous a ensuite hélas trahi...

- Ha oui ? Qui donc ?

- Je suis désolé mais c’est confidentiel.

Soudain le sith s'arrêta de marcher avant de fermer les yeux. Pour la première fois depuis son arriver sur ce monde le sith allait parler et il le fit d'une voix roque sur un ton glacial

- Revan...

Surpris des dires du sith, le sergent s'arrêta et se retourna pour lui faire face. Derrière le sith se trouvaient deux gardes prêts à l'abattre. Ces deux derniers étaient précédés par le chasseur de prime qui lui-même était précédé par un dernier garde qui fermait la marche.

- Qu'as-tu dis ?

- Où est… Revan.... Rétorqua le sith tout en continuant à fermer les yeux.

Sans hésiter et sans retenue, le sergent gifla le sith d'un revers de la main. Le sith accusa le coup en hochant un peu la tête avant de se replacer totalement droit et immobile.

- Alors de un, tu ne parleras que si je te l'autorise, est-ce bien compris esclave ?!
De deux, oublies tout de suite tes projets, tes rêves de conquête ou de domination car à partir d'aujourd'hui tu appartiens à l'Empire ! Et une fois que le conseil noir en aura fini avec toi tu serais qu'un sith ou jedi a moitié cybernétique de plus... Qu'une arme ou un outil sans réelle valeur stratégique et qui sera sacrifié à la première occasion... Donc n'oublie pas ta place et maintenant en route esclave !

Demar'Agole soupira puis appuya sans être vu sur son bracelet gauche. Au même moment la lumière jaune sur le bracelet de l'opérateur 13 vira au vert, l'agent secret avait reçu le signal qu'il semblait attendre car dès ce moment là, il commença à activer diverses fonctions depuis la console de commande à une vitesse folle.
Au bout d'une poignée de secondes la lumière jaune sur le bracelet du Mandalorien vira au vert et ses menottes s'ouvrirent ainsi que son collier d'entrave.
Ce fut de même pour le sith et à ce qu'on pouvait voir, les tourelles automatiques semblaient se désactiver une à une dans le corridor où se trouvait le petit groupe.
Avec une dextérité et une vitesse fulgurante, le chasseur de prime dégaina son blaster et tira deux coups, chacun dans la nuque des deux gardes qui lui faisaient dos.
En quelques secondes, ces deux derniers s'écroulèrent tendis que le Mandalorien entendis et senti le canon d'une arme se poser sur le métal froid de l’arrière de son casque.
Pendant ce temps, le sergent se retournait lentement déconcerté par le bruit des deux tirs qu'il avait entendu.
Face à lui se tenait le sith totalement libéré qui ouvrait lentement les yeux avant de prendre la parole tout en tendant ses deux bras en direction du sergent.


- Je ne souhaite ni dominer ni conquérir quoi que ce soit… Je souhaite simplement tout anéantir... Et je t'ai posé une question... OU... Est… Revan

Tout en finissant sa phrase, le Zabrak commença à électrocuter le sergent grâce à de puissants éclairs de la force. Le pauvre homme n’eut pas le temps de sortir son arme ni même de réaliser ce qui se passait qu'il hurlait déjà de douleur.
Faisant face à cette scène, le dernier garde ne savait pas comment réagir. L'homme commençait même à hésiter à abattre le sith pour sauver son sergent.

- Bouge ne fus-que que d'un millimètre et je t’explose avant que tu n'ais eu le temps de l’aligner c’est bien compris gamin ? Tu aurais du appeler des renforts plus tôt...

- Je... Je... Le soldat activa sa radio tout en continuant à garder en joue le chasseur de prime. Poste de contrôle 6 ? Ici patrouille 14 nous avons un problème lors du transfère d'un prisonnier et requérons assistance...

- Ici poste de contrôle 6, bien reçu. Répondis une voix à travers la radio

- Combien de temps avant l'arrivée des renforts ? Je crois que les tourelles ont un problème aussi elles ne tirent pas...

- Négatif patrouille 14, il n'y aura pas de renfort... Je me suis pas cassé le cul à débrancher les menottes, les entraves et les tourelles de ce secteur pour après sonner l’alerte quand même... Et au fait, tu aurais du tirer plut tôt...

- De quoi...

Ce bref moment d'hésitation et de trouble suffis au chasseur de prime pour se décaler de la ligne de tir du soldat. Par réflexe, ce dernier tira mais dans le vide. Par-contre le chasseur de prime se retourna dans une série de gestes aussi coordonnés que rapides pour abattre à bout portant d'une balle en plein front le jeune garde qui n’eut pas le temps de réagir une seconde fois après avoir tiré dans le vide.
Demar'Agol activa son intercom une fois le dernier garde à terre.

- C’est bon tout c’est déroulé comme prévu...

- Comme prévu ? C'est une blague ? Vous avez vu l'avance que vous avez dans l'horaire ?

- Désolé mais ce crétin de sergent l'a insulté du mot tabou... Si j'avais laissé passer ça il nous aurait tous tués après la mission du coup plan B...

- Bon je reste encore un peu de temps ici... Une fois que le "maître" ce sera passer les nerfs, recontactez-moi, Iscariote terminé.

Sans rajouter un mot le chasseur de prime s'avança d'un pas lent vers le malheureux sergent qui continuait à être électrocuté.
Une fois le Mandalorien à ses cotés, le sith arrêta son petit jeu et savoura la vu de son geôlier à ses pieds.

- Pourquoi... Vous ne...

- J'obéis qu’à mon code et à Mandalore... Mandalore m’a ordonné d'obéir à ce sith. Ca n’a rien de personnel.

- Pitié...

Demar'Agol commença a plongé sa main dans les méandres de son jet pack et en sorti très rapidement la garde d'un double sabre laser qu'il tendit au Sith.
Le Zabrak sourit puis commença à faire leviter sa victime grâce à la force.
Une fois en l'air le sergent se refit électrocuter mais cette fois ci le sith n'utilisa qu'une main pour canaliser les éclairs. Le sith utilisa la seconde pour briser les membres un à un de sa victime avec la force. Chaque craquement d'os remplissait de joie le cœur du Zabrak. Une fois ce petit jeu terminé, le sith activa son double sabre et relâcha son étreinte et laissa la gravité empaler sa victime sur la lame du sabre.
Dégoûté par la dépouille, le sith la projeta légèrement sur le coté, le long d'un mur.


- Merci Demar...

-De rien excellence... Iscariote recherche actuellement la cible.

- Parfait... Je bouillonne de rage à l'idée de le revoir...


_________________
Mon sabre est au service de mon maître, je le protégerai de toutes les vermines jedi qui essaieraient de l'empêcher d'accomplir sa volonté, je veillerai silencieusement dans son dos... Jusqu'au jour où j'appliquerai la première chose qu'il m'a enseigné... Trahir.




-Dialogue classique
Description
pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swtor-korriban.forumgratuit.be
Annihilius
A genoux devant votre Maitre

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 30
Localisation : Belgique/liege

Qui je suis
Race : Zabrak
Classe: Inquisiteur Assassin
Doublon: Corrompia, Iscariote

MessageSujet: Re: Au coeur du Malestrom   Lun 27 Aoû 2012 - 16:48

Soudain la lumière vira au rouge, des alarmes retentirent dans toute la prison.
Des gardent sortirent de leur torpeur et telle une ruche se faisant attaque un essaim de soldat se mirent en quête de l'agresseur pour lui faire affronter le courroux impérial.
Depuis sont poste de sécurité Iscariote ne semblait pas très inquiet contrairement au chasseur de prime et au dark encore présent dans les couloirs de la prison.
Entouré de cadavre encore chaud dont un totalement griller les deux ombres de Korriban sentant bien que leur situation n'allais qu'empirer si des gardes les trouvais.
D'un ton sarcastique le chasseur de prime s'adressa à l'agent impérial depuis son comlink
.

- Euh qu'es ta encore glandé ? Tes pas foutu de pirater un ordinateur sans te faire repérer ? Punaise j'aurais mieux fait d'envoyer un droïde a ta place... Qu'es que tu va prendre dé que le "maître" t'aura sous la main...

-Non mais hé ho il va le calmer le mandalorien ! J'y suis pour rien moi ! je cherche d’où sa viens mais déjà bonne nouvelle l'alarme n'a pas été déclencher dans votre secteur sa viens d’ailleurs...

Soupirant d’exaspération le seigneur sith activa son comlink avant de prendre la parole.


- Ou est Revan....C'est la dernière fois que je poserais cette question.... Je me moque de vos futilités et si tu ne me donne pas la bonne direction ou je dois me rendre, je me déplacerais vers Ta position et je te récompenserais pour ton incompétence...Esse bien compris chiss ?

- L’alarme viens du secteur de haute sécurité, une unité de république viens d'attaquer la prison et toute les troupes sont mobiliser pour les arrêter. La cible de ces jedi est le prisonnier de l'empereur... Ces la personne que nous recherchons excellence... Il vont suffis de suivre les soldat impériaux puis de suivre les jedi pour trouver la cible. je vous rejoint dés que je peux. Répondis d'un ton calme sérieux l'agent impérial.

- Le sang des jedi me mènera au revanchiste.... La mort des impériaux et des républicain me rapprochera de ma vengeance.... Tu as fait du bon travail.
Mandalorien suis moi, extermine toute les vermines qui oserais nous attaquer dans le dos...Je me charge de se qui bloquera le chemin.

-Bien excellence.

Sans attendre les deux ombres se mirent en route suivant les alarmes, attiré par le bruit des combat comme deux vautour par l'odeur de la charogne en décomposition.
Très vite l'opposition se fit de plus en plus forte et bientôt le dark fut obliger de stopper sa progression face a de lourde barricade impérial prévu pour empêcher tout renfort a l'ennemi qui s'introduit de plus en plus profondément dans la prison.
Cacher derrière une paroi de duracier le mandalorien et le Zabrak guète le bon moment pour attaquer.


- Excellence ces deux batteries de turbolaser vont beaucoup nous ralentir et avant de me mettre a couvert j'ai compter au moins douze soldat en faction, un lieutenant, deux tireur d'élite embusque et ainsi que plusieurs apprenti sith. Je vois qu'un tire orbitale pour déloger ces salopard de leur position.

Soudain, non loin d'eux Iscariote sorti de son camouflage optique pour se rendre visible au yeux de son maître.


- Excellence qu'elle est le plan ? Je suis prêt a vous couvrir de tout mon savoir faire.

-Nul besoin de plan face a des vermines... Répondis le Zabrak d'on ton sanglant.

Sans rajouter un mot le sith sorti de sa cachette et avança d'un pas lent face a ces ennemis.
Ces dernier surpris de voir un seul homme avancer seul, n'ouvrirent pas le feu et entamèrent le dialogue.
Annihilius tenais dans sa main droite son double sabre mais avec aucune des deux lame activer. La maniere dont il tenait la garde faisait plus pensais qu'il tenais une simple lame, qu'une double.
Deux pointeur laser ciblait le torse du dark sans pour autant ralentir sa marche macabre.
Devant lui les impériaux discutait alors qu'un des apprenti sith avançait pour lui faire face.


-Décliner votre identité et arrêtez vous !

-Ne perdez pas votre temps lieutenant se n'es qu'un vulgaire rebut de plus qui essaie de profiter de l’occasion pour s'évader... Je vais le détruire de ma haine pour la gloire de mon maître ! Rétorqua l'apprenti tout en affichant un sourire sadique aux lèvres.

Silencieux Annihilius continua à avancer et pour répondre au provocation de l'apprenti il activa l'une des deux lames de son sabre.

- Pour l'empereur !!! S'écria l'apprenti avant de bondir sur son adversaire.

Mais une fois en l'aire il fut stopper net par une poigne de force qui l'étrangla lentement épuisant sa force vitale à petit feu.
Voyant la vulnérabilité de son ennemi le dark ne pu s’empêcher de sourire tout en activant la seconde lame de son sabre et de le lancer en direction de son adversaire.
Immobiliser par l’étranglement l'apprenti ne pu rien faire et fut littéralement couper en deux par la double lames d’émeraude noir de l'ombre de Korriban.
Ébahi par se qu'il venais de voir la petite troupe impérial eu besoin de quelque instant pour se ressaisir.
Alors que le double sabre voltigeait encore dans les aires, tout les armes des impériaux se braquèrent sur le dark qui d'un simple mouvement de main disparu au yeux de l'empire.
Perdant son sang froid le lieutenant donna l'ordre d’ouvrir le feu.
Une pluie de tire noya la zone et bien vite les mure en duracier furent noircir par les impact de laser.
Un seul des apprenti reussi à avoir assez de lucidité et d'une voix sobre et sérieux il s'adressa au reste de la troupe impérial.


- Imbécile suivez le sabre ! Fixer l'arme du regarde ! L’intrus se trouvera ou son arme disparaitra ou se fixera !

Effectivement le double sabre arrêta sa course pile au dessus d'un des deux turbo laser, celui de droite. Très vite le dark se dévoila arme aux poing et un sourire narquois aux lèvres. D'un mouvement lent et précis le sith leva la mains gauche et balaya tout la zone une vague de force hautement chargé d’éclaire.
Une fois que la vague eu atteint la hauteur du second turbolaser, Annihilius ferma le poing faisant ainsi exploser la vague de force en une explosion d'éclaire qui fini d'achever tout les ennemis présent sur cette partie la de la zone.
A droite du turbolaser ou se trouvais le dark il ne restait plus qu'une sentinelle et un apprenti.
Hésitant et ronger par la peur le soldat braqua son arme en direction du dos du Zabrak. Le pauvre homme eu a peine fini de lever son arme que Demar sorti de sa cachette et aligna la sentinelle en quelque second et tira sans la moindre once de pitié.
Le tire fut mouche. Simple et précis le laser touche la tempe gauche de humain et une fois le cerveau grille le reste de la masse organique s'écroula dans un bruit sourd.
Voyant cela le dernier apprenti fut prit de panique et activa les défense automatique par commando vocale.


- Ordinateur acquisition des cible mandalorienne et zabrak ! Feu a volonté, dose létale autoriser !

Deux cervotourelle sortir du plafond et commencèrent a balayer la salle de leur laser de scan avant de s'arrêter net sans avoir acquis la moindre cible.

- Ordinateur confirme les dernier ordres et donne état d'avancement !

- Acquisition de cible mandalorienne et zabrak....Statut abandonner. Nouvelle entrée acquisition de cible humaine, sith....Statut opérant....Les deux cervotourelle se mirent a cibler l'apprenti. En cour d’exécution. Deux simple tire suffirent a faire tomber l'apprenti. Tacher terminer en attention de nouvelle directive. Annonça les haut parleur du complexe dans une voix robotique

Ricanant de son rire sournois Iscariote sorti de la protection de son camouflage optique et cessa de tapoter sur son ordinateur de bracelet.
Le dark tourna la tête et fixa de son regard sanguinaire la lourde double porte qui le séparait de sa vengeance.
D'une simple pression de force le Zabrak fit volé en éclat la porte et dévoila ainsi une grande salle joncher de cadavre d'impériaux et de sith.
Au fond de la salle méditant en face de la porte d'une énorme cellule trois jedi semblait monté la garde.
Le dark s'avança et sembla ignoré la situation. Une seul choses l'obsédais : sa vengeance.
Les trois jedi sortir de leur torpeur et se relevèrent. Le plus sur d'entre eux prit la parole.


- Au nom du sénat galactique et de la république je vous somme de vous arrêter ! Moi Tokim Gaffam chevalier de l'ordre Jedi je ne vous laisserais pas passer plus loin !

- Et moi son padawan je lui prêterais assistance ! Rétorqua le plus jeune jedi des trois.

-Quand a moi Feluxem vixus chevalier de l'ordre jedi je les aiderais de tout mon savoir....Soyez sage et renoncer a vos projet sith. Annonça le dernier jedi.

- De la vermine jedi....Je n'es pas le temps de jouer avec vous...Je le sent....

Ignorant le deux chevalier le dark continua sa route sans mêrme s'arrêter.
Voyant cela Tokim soupira et s’élança.
"Pour l'ordre jedi" Cria le chevalier tout en bondissant sur son adversaire.
Mais au moment ou il allait retomber sur le zabrak, un grappin métallique s'entoura autour de son bras avant de le tracter loin de sa cible, tout droit vers son bourreau qui propulser grâce a son jet pack s'ellancait a une vitesse folle en direction du jedi.
Le choc aérien fut tres violent. Au moment de l'impact Demar plongea sa lame rétractable de bracelet dans le crane du chevalier jedi qui n’eut pas le temps de réagir.
La lame bleu du sabre laser disparu tendis que les deux homme retombèrent lourdement au sol.
Des deux seul le mandalorien se releva depuis une marre de sang rouge. D'un aire narquois le chasseur de prime rétracta sa lame avant de dégainer son blaster et de mettre en joue les deux jedi.


- Pour l'ordre jedi ? A se genre de connerie je ne peu répondre que... Gloire a Mandalore !!! Cria le mandalorien avant d’ouvrir le feu.

Déstabiliser les deux jedi restant ne savait plus quoi faire, il n'aurais jamais imaginer que l'un des leur pouvais se faire tuer aussi facilement et d'une façon aussi barbare.
Le padawan voulu s'en prendre au sith mais a seulement quelque pas de sa cible il remarqua une grenade etourdissante a ces pieds.
Le padawan eu le réflexe de sauté en arrière et ainsi d'eviter le flash aveuglant.
Au moment ou le flash retenti, iscariote sorti de son camouflage. Il se tenait juste en face du padawan. Entre lui et son maitre. Si il n'avait pas étiver le flash il se serais retrouver a bout portant de l'agent impérial et totalement aveugler.
Tout en sortant de son camouflage Iscariote tira des salve courte et contrôler pour faire reculer le jeune padawan.
Annihilius avançait d'un pas lent jusqu’à attendre la porte de la cellule, tendis que le second chevalier s’appliquait a évite les tire précis du chasseur de prime.
Sans se soucier des jedi le sith passa la porte. Une fois leur maître passer, Demar s'envola grâce a son jet pack et arrosa littéralement la zone de tire de blaster tendis qu'Iscariote redisparaissait sous son camouflage optique.
De l'autre coté de la porte deux soldat accompagné de trois autre jedi détachais Revan.
Le regard d'Annihilius et de revan se croisèrent et l'humain prononça quelque mots malgré son épuisement.


-Henak'Ksim.....

- Revan... Répondis le sith.

-Évacuer le maitre jedi ! On s'occupe de lui ! Pas vrai sergent ?

-Sir, yes sir !

Les deux soldat ouvrirent le feu de leur deux gatling laser automatique. Obliger de se défendre sous la masse de tire, Annihilius ne put que regarder l'objet de toute sa haine s’éloigner tel un chien galeux accablé sous le poids du mépris du regard sith.
une fois sorti de la piece le regard du dark changea et passa du mépris a la haine et se posa sur les deux malheureux soldat de la république...

_________________
Mon sabre est au service de mon maître, je le protégerai de toutes les vermines jedi qui essaieraient de l'empêcher d'accomplir sa volonté, je veillerai silencieusement dans son dos... Jusqu'au jour où j'appliquerai la première chose qu'il m'a enseigné... Trahir.




-Dialogue classique
Description
pensées


Dernière édition par Annihilius le Sam 5 Jan 2013 - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swtor-korriban.forumgratuit.be
Annihilius
A genoux devant votre Maitre

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 30
Localisation : Belgique/liege

Qui je suis
Race : Zabrak
Classe: Inquisiteur Assassin
Doublon: Corrompia, Iscariote

MessageSujet: Re: Au coeur du Malestrom   Mar 27 Nov 2012 - 10:41


Écroulé sous la masse de tirs laser le seigneur Sith commença à perdre patience.
Son pire ennemi s’échappait, deux insectes lui barraient la route... Ou étaient ses fidèles quand il avait vraiment besoin d'eux ?
Finalement la rage du Zabrak éclata sous la forme d'un rire sadique.
En entendant se rire les deux soldats stoppèrent le feu et échangèrent un regard d'interrogation, sous leur lourde armure de duracier un fin filet de sueur froide commençait à s'écouler.
Le plus grader des deux pu rapidement reprendre ses esprit grâce au poids de l’expérience.
Sous le casque de l'humain le regard durci et se fixa pendant que sa main se crispait sur son arme.


- Ed reprend tes esprits, ce type est maboule, il essaie juste de nous faire flipper... Aligne le et recommence à l'allumer en même temps que moi.


Annihilius de son coté ne pu retenir plus longtemps l'inévitable, d'un simple geste de la main il disparu des yeux de ses adversaires.
Dans l'obscurité de la force le Sith resta immobile, attendant l'erreur fatidique de ses adversaires.


- Sergent il a disparu !

- Du calme balaye la zone droite, je balaye la zone gauche, deux balayages croisés devraient lui laisser aucune chance de se cacher, une fois débusqué on l'abat puis on rentre chez nous.... Feu !

Le balai infernal des deux armes lourdes reprirent, la cellule toute entière fut criblée d'impact de laser, excepté deux endroits, le dernier endroit connu du Sith et la position des deux soldats.
Tel un prédateur qui décide d'en finir avec sa proie, le Sith activa les deux lames de son sabre et la projeta avec la force sur le plus jeune soldat.
Cette attaque rendit visible le Sith mais cela ne le gênait nullement.
Le sergent voyant l'arme arriver sur son camarade fut paniqué avant d'avoir le souffle coupé.
Sous le regard sadique du Sith, le sergent s’élevait maintenant dans les airs, étranglé par la force elle même.
De son coté le second soldat lâcha son arme et se jeta à plat ventre pour éviter le double sabre tournoyant et fendant les airs en sa direction.
Le Zabrak étranglait l'un de ses ennemis avec la main gauche, la droite était restée inactive jusque la.
Mais au moment où le soldat se jeta à terre, un petit sourire apparu sur le visage de haine du Sith avant que sa main droite ne prenne le contrôle de la trajectoire du sabre.
Jusque la, le lancé n'était qu'une diversion, il était grand temps d'en faire une attaque, brusquement le double sabre changea de direction et faucha le pauvre sergent qui perdait déjà la vie à chaque bouffé d'air qui lui était refusée.
La partie inférieure du corps du sergent tomba lourdement au sol, au même moment le Sith posa son regard sur le jeune soldat apeuré qui essayait de se relever.
Une expression d'amusement vit le jour sur le visage du Sith avant que ce dernier ne projeta la partie supérieure du sergent sur le jeune soldat.
Sous le poids de l'impact le soldat retomba ventre à terre et d'un pas lent le Sith se mit à avancer, l'arme à la main.


- Ton supérieur t'a soutenu jusqu’à présent, à ton tour de le supporter soldat...

Tout en prononçant sa phrase le Sith avait suffisamment avancé pour être à la hauteur du soldat et ainsi lui prendre la vie d'un simple coup de sabre si l'envie le prenait.


- Pi...Pitié.... j'ai une femme....Des enfants.... je ne fait qu'obéir.... Pitié....

- Pitié ? Tu voudrais que j'ai de la pitié....Alors que tu ..... Soit je vais avoir pitié. Je ferais en sorte que ta femme et tes enfants ne souffrent pas.

- Vraiment ? Vous...Vous allez m’épargnez ?

- T'épargner ? Noooon Je vais les tuer eux aussi...

Tout en finissant sa phrase le Sith décapita le soldat avant de reprendre sa route à une allure folle.
Son ennemi et sa garde s'étaient échappés par le second accès à la cellule celui qui menait directement à la salle de torture privé de l'Empereur.
Depuis cette salle on pouvait facilement accéder à une baie d'amarrage prévue uniquement pour l'Empereur.
A cet endroit une navette impériale trafiquée attendait le fugitif et ses sauveurs.
Revan se stoppa net à quelques mètres de la navette sentant la vie des deux soldats se faire faucher.
Le Jedi aurait pu fuir, mais il était temps pour lui d'assumer la responsabilité de ses actes comme il l'avait déjà fait dans le passé.
A peine il eu le temps de se retourner que le Sith était déjà là.
A peine essoufflé le Zabrak fixait du regard ce qui fut dans le passé un modèle pour lui.

- Maître, montez dans la navette on s'occupe de lui ! affirma l'un des Jedi, l'arme à la main.

- C'est mon devoir que de faire face à ce monstre que j'ai moi même crée, donnez moi une arme et montez dans la navette je vous rejoins.

- Mais... Nous n'avons pas...

- Faite moi confiance... Ou à défaut écoutez la force... C'est mon destin.

- Non, c'est ta fin Revan ! rétorqua le Sith.

Sans rajouter un mot deux dex chevalier Jedi remirent leur sabre à Revan avant de s’éclipser dans la navette.

- Ce ne serait pas la première fois Henak...

- Je te garanti que ce sera la dernière !

- Si c'est ma vie que tu veux alors prend la... Mais promet moi de redevenir celui que tu étais et de protéger la République et l'ordre Jedi.

- Tu as si peur que je détruise ta si précieuse République ?

- Non je la sais capable d'endurer et de survivre à ta folie... Ce qui me fait peur c'est d'imaginer l'Empereur t'utiliser comme il m'a utilisé jadis...

- Je me moque de l'empire, de la République... Des Jedi... Je ne veux que ta tête et en finir avec l'esclavagisme... Je détruirais la République et les Jedi trop faibles pour en finir avec les esclaves... J’éduquerais l'Empire à ne plus les utiliser et j'instaurerais un nouvelle qui ne laissera jamais plus quelqu'un être l'esclave d'un autre !

- Henak souviens-toi pourquoi nous sommes partis en guerre contre les Mandaloriens... Souviens-toi qui nous étions... Renonce à cette haine, elle ne mène à rien crois moi j'en ai déjà fait l’expérience... Tu as toujours été un Jedi d’exception et j'ai eu tord de te pervertir et de faire souffrir autant. Mais ne laisse pas ta haine consumer tout ce que tu étais.
Tu peux encore faire demi-tour, il te suffit de renoncer à ta haine, de rejoindre la République et de la protéger comme tu l'as fait dans le passé... Aujourd'hui bien plus qu'hier elle a besoin de nous, alors suis moi et ...

Revan ne pu finir sa phrase car son interlocuteur venais d'activer les lames de son sabre dans un silence macabre.

_________________
Mon sabre est au service de mon maître, je le protégerai de toutes les vermines jedi qui essaieraient de l'empêcher d'accomplir sa volonté, je veillerai silencieusement dans son dos... Jusqu'au jour où j'appliquerai la première chose qu'il m'a enseigné... Trahir.




-Dialogue classique
Description
pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swtor-korriban.forumgratuit.be
Annihilius
A genoux devant votre Maitre

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 30
Localisation : Belgique/liege

Qui je suis
Race : Zabrak
Classe: Inquisiteur Assassin
Doublon: Corrompia, Iscariote

MessageSujet: Re: Au coeur du Malestrom   Mar 18 Déc 2012 - 12:16

Le jeune padawan ressentais pour la première fois de sa vie de la haine, de la colère a la vu du cadavre de son maître qui gisait au sol.
Le jeune homme se répétait qu'il ne méritais pas une telle fin, qu'aucun être douer de raison ne méritais d'être tuer comme un simple animal.
Tout en essayant de contrôler sa respiration le padawan parla a voix basse.


- Il n'y à pas d'émotion il n'y à que la paix....Il n'y à pas de mort...Il n'y à que la force..Il n'y à pas d'émotion...

Seul le second jedi entendit les craintes du padawan, il sentais sa détresse dans la force, accabler par le poid de l’expérience le chevalier su qu'il ne pouvais pas l'aider pour le moment, les deux adversaires en face d'eux était aussi dangereux que singulier, un mandalorien sans foi ni loi faisant équipe avec un chiss régit pour l'ordre et la raison, l'imprévisible et le méticuleux.
Cerise sur le gateau l'armure du mandalorien semblait être faite entièrement en Beskar le rendant insensible aux lame de sabre laser seul la force pouvais ralentir un monstre comme lui.
Demar et Iscariot échangèrent plusieur regarde tout en se mettant en position de combat, à la vue de cette coordination le chevalier su qu'il n'avait plus de temps il lui fallait agir.
Le regard de l'humain se durci et il fixa le casque du mandalorien.


- Continuer se combat est inutile, vous allez vous rendre. Déclara le jédi tout en faisant un mouvement de sa main gauche.

- Continuer se combat est inutile, je vais me rendre. Rétorqua d'une voix monotone le mandalorien tout en baissant son arme

- Vous allez jetez votre arme et vous mettre à genoux. Une fois de plus après avoir parler le jedi fit un mouvement de la main gauche en direction du mandalorien.

Sans parler Demar jetta son arme non loin de lui et se mit à genoux.
Pendant se temps l'agent impérial n'avait rien fait, il s'était contenter d'observer, une fois son allié mit hors de combat, le chiss fut prit d'un énorme fou rire qui étonna le chevalier et sorti le padawan de sa trans.

- Mais quel imbécile celui la, je vous jure... Comme le dirais les siens "tout dans le casque rien dans la tête", enfin nous en voila débarrassez vous pouvez baisser vos armes. Affirma le chiss tout réfrénant son rire.

-Baisser nos armes ? Ces plutôt vous impérial qui devriez vous rendre. Répondis le chevalier tout en pointant le bout de sa lame cyan en direction du chiss.

- Vous faite erreur jedi, je suis un agent du sénat en infiltration depuis le tout début, pour ne pas griller ma couverture je devais vous donner le change mais j'ai profiter de votre manipulation mentale pour désactiver tout les caméra du secteur.

- Mais pourtant...Vous avez essayer de me tuer tout à l'heur.

- Si j'avais voulu vous tuez jeune padawan, je l'aurais fait. Voila mes codes d'autorisation, ainsi que la référence a mon dernier rapport au sénat, je baisse même mon arme regarder.

D'un geste calme, précis et lent le chiss posa son fusil blaster au sol avant de lancer un petit bloc de donné que le chevalier n'eu aucun mal à attraper au vol.
Sans perdre de temps le chevalier donna le datapad au padawan pour qu'il le connecte a son comlink et corrobore la version de l'impérial.
Quelque longue minute se passa sans que personne ne bouge avant qu'un bip retentisse dans la pièce et que le padawan ne prenne la parole.


- Tout semble en ordre, c'est effectivement un agent du S.I.S qui agis sous couverture, il n'y a rien dans son dossier personnel hormis que c'est un chiss mais son dernier rapport à permit une victoire éclaire sur taris lors de son évacuation.

- Vous m’impressionnez... Mais pourquoi êtes vous ici ?

- Je suis ici pour assuré ma couverture, je suis au service du sith qui a passer la porte tout à l'heur, c'est un élément imprévisible et fou, j'essaie depuis un petit temps de l'introduire dans les plus haute sphère impérial pour semer le chaos et affaiblir encore plus l'empire depuis l’intérieur. Le chiss prit le temps de faire une petit pause avant de reprendre.
Mais a vrai dire plus j'y réfléchis plus je me dis que se plan est vouer à l'échec je pense que le mieux serais que se sith soit capture par les jedi pour une étude ou pour faire un exemple je n'aurais aucun mal à justifier sa capture et retrouver une place de choix dans les services impériaux.

L'expression du chevalier se durci tendis qu'il s'agripper encore plus fermement à la poignée de son sabre laser.

- Je ne vois crois pas.... Vous n'êtes pas un traitre impérial et j'ignore comment vous avez eu ces données.

Le chiss adopta une expression de surprise et un sourire malicieux se dessina sur son visage.

- Ohh... Perspicace a se que je vois, mais vous avez raison maitre jedi... Je ne suis pas un traitre de l'empire, je sert réellement le sith que vous avez vu, ces données n'en sont pas et il est loin d'être aussi stupide que se que vous pensiez.

Tout en finissant sa phrase le chiss durci son regard tout en fixant les yeux du jedi et d'un mouvement rapide et précis il pressa une touche de son ordinateur de poignet avec sa mains droite qu'il levait bien haut avec sa main gauche depuis qu'il avais posé son arme à terre.
Une fois la touche presser le bloc de donné explosa dans un terrible fracas de flamme qui souffla littéralement le jeune padawan.
Sous l'effet de la surprise le chevalier se retourna pour voir se qui venais de se passer et il vu le mandalorien debout, le pistolet blaster armée et pointer dans sa direction et sans une once d'hésitation le mandalorien ouvrit le feu.
Accabler par les tirs précis et rapide de Demar, le chevalier adopta une position défensif et recula pas à pas tout en renvoyant les rayon d’énergie rouge qui tentait de lui ôté la vie.
Mais alors que le jedi commençait à se positionner contre-attaquer, un rayon d'energie bleu-noir lui traversa la nuque et jaillit de la trachée de l'humain avant que le corps lourd et sans vie de se dernier ne tomba au sol.
Derrière lui se tenais Isacriote l'arme à la mains dans une position de tire parfaite, avec une précision chirurgicale le chiss mit en joue une seconde fois le jedi et tira un nouveau faisceau d’énergie en direction du cœur du jedi cette fois-ci.
On pu entendre un soupire de méprit qui résonnait dans le casque du mandalorien à la vue de la dernière action de son compagnon d'arme.


- Gaspillage de munition... Affirma le mandalorien d'une voix lourdre.

- Dixit la personne qui ses fait renvoyer chacun de ces tires...

- Mon code d'honneur m'interdis de tiré dans le dos, sinon ces quoi cette histoire d'espion de le république ?

- Ho ça, disons que c'est une autre de mes armes.

- Mouais et en basic sa donne quoi ?

- J'ai débusquer il y à longtemps un agent de la S.I.S, un chiss plutôt douer, je l'es observer pendant un mois puis une fois que j'ai réussi a obtenir ces code d’identification je l'es tuer, j'ai même pirater le centrale de donner de la république pour remplacer la signature génétique de cette espion par la mienne. Depuis je fourni de faux rapport à la république en son nom et sa me permet d'avoir mes accès pour d’éventuelle mission d'infiltration pour se genre de cas de figure.

- Désinformation sélective dans le sens de l'orientation vers des cibles de moindre importance ou immobilisation de leur ressource ?

- Un peu des deux et parfois je donne de bonne information mais uniquement sur nos ennemis a l'intérieur de l'empire.

- Jolit tu remonte dans mon estime chiss.

- et toi dans la mienne, bien jouer le coup de l'hypnotiser, enfin tu retourne au vaisseau préparer notre evacuation et je vais assister notre maitre.

-Non tu viens avec moi. J'aurais besoin de toi pour assez les barrages de sécurité de toute façon et je crois que si on interviendrais dans se combat qu'il nous tuerais sans la moindre pitié.

Le chiss soupira mais il savait que le mandalorien avait raison, sans rajouter un mot les deux hommes se mirent en route en direction d'un des entrée de la prison afin de rejoindre au plus vite la baie atterrissage ou les attendais le Sanandi 31

_________________
Mon sabre est au service de mon maître, je le protégerai de toutes les vermines jedi qui essaieraient de l'empêcher d'accomplir sa volonté, je veillerai silencieusement dans son dos... Jusqu'au jour où j'appliquerai la première chose qu'il m'a enseigné... Trahir.




-Dialogue classique
Description
pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swtor-korriban.forumgratuit.be
Annihilius
A genoux devant votre Maitre

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 30
Localisation : Belgique/liege

Qui je suis
Race : Zabrak
Classe: Inquisiteur Assassin
Doublon: Corrompia, Iscariote

MessageSujet: Re: Au coeur du Malestrom   Sam 5 Jan 2013 - 12:18

Le ciel menaçant au dessus de la plat de forme atterrissage ne cessais plus de s'illuminer d'une pluie d'éclaire dévier par les énormes paratonnerre qui entourais tout le périmètre de la base sith.
Malgré la pluie qui avait commencer à tomber, l'aire restait curieusement sec autour des deux anciens frère d'arme.
Un léger nuage de vapeur provenant du contact de la pluie sur les deux lame du double sabre du sith, entourais le zakrak.
Face à lui Revan semblait dépiter face à a la haine de son ancien ami, presque résigner l'humain empoigna les deux sabre laser que les jedi lui avait confier.
Sans pour autant en activer les lames l'humain reprit la parole d'un ton mélangeant la colère avec la tristesse. L'expression du visage de revan trahissait d'ailleur plus la seconde émotion que la première malgré les séquelles de tout ces années de torture et de solitude.


- Henak...Je ne peux pas me payer de luxe de renoncer à un combattant de ta trempe. Surtout dans un moment pareil. La force elle même ces manifester pour guider ces jeunes jedi vers moi, l'heur de ma libération est venu, je dois finir se que j'ai commencé.

- Tu parle de trahir la république ? De la ravager ? D'exterminer les nôtres ?

Un marque de dégout passa brièvement sur le visage de Revan avant qu'il ne réponde au Zabrak

-Je n'était qu'un esclave pendant ces temps sombre... Mon esprit tout du moins. Esclave de l'empereur des Sith. Il ma perverti puis renvoyer vers la république pour que j'accomplisse Sa volonté.

-Impossible toi et Malak étiez invincibles !

- Nous l'avons cru aussi...Et ces se qui à causer notre perte. J'ai été sauver en quelque sorte par Malak car sa trahison à donner l'opportunité au conseil jedi de...M'aider en quelque sorte. J'ai réparer mes tords puis j'ai voulu stopper l'empereur mais j'ai échouer une second fois.

Révan marqua une petite voyant que ces propos rendait perplexe le sith

- Mais je compte bien essayer de nouveau. Avec ton aide, tes talent martiaux je suis sur que l'on pourrais....

- Me livré à ton maitre ? Tu désire que je soit son esclave comme tu l'es ?

- Ne laisse pas la folie du coté obscure fausser ton jugement mon ami.

- Je ne suis pas ton ami ! Je te hais toi et ton empereur plus que tout !

Les dernière parole du Zabrak déclenchèrent une vague télékinétique gorger du coté obscure qui balaya entière la zone faisant même trembler le lourd vaisseau poser dans le dos de l'humain.
Le Zabrak semblait déborder de puissance, l'épait halo du coté obscure s'échappais de ces membres et de son visage et de puissant éclaire violet parcourais les deux lame de son sabre laser.
L'aire sec se refroidi et les yeux rouge du zabrak prirent un expression de sérieux dans le tourment de haine qu'affichait le reste de son visage.



-Comme je te l'es déjà dis je ne peu pas me payer le luxe de me passer d'un combattant de ta trempe. Il te faut un exécutoire à ta colère...He bien soit j'endosserais se rôle.
Mais soit réaliste dans mon état tu ne fera qu'une boucher de moi avec l'aide de la force, je suis bien trop faible pour l'invoquer. Mais il me reste encore bien assez de force pour me battre au sabre. Entre toi et moi chacun ces toujours demander qui l'emporterais l'arme à la main... Alors que décide tu ? Une victoire facile sans saveur ou un vrai combat?

Soudain les émanation du coté obscure qui entourais le zabrak se calmèrent au point de presque totalement disparaitre.
De son coté l'humain sourit et activa les lames bleu et verte de ces sabre laser.
Sans plus hésiter chacun des deux adversaire se jetèrent corps et âme dans la mêlé.
Revan malgré son épuisement se déplacement avec un vitesse et une souplesse déconcertante, cela aurais largement suffis pour se débarrasser de la plus part des impériaux constituant l'armée sith, mais face à se Zabrak ces talents était nécessaire.
Revan fut le premier à porter un coup qui fut immédiatement dévier de sa trajectoire par la première lame d’émeraude noir qui fut suivit de prêt par sa jumelle dans une contre attaque aussi fluide que fulgurante dans un pivotement en arc de cercle.
L'humain bloqua le coup d'un revers ferme et puissant qui lui fit perde légèrement l'équilibre de sa base.
Annihilius senti cette brève erreur et se laissant porter sa haine et le coté obscure en profita pour porter un coup de pied circulaire dans le flanc gauche de son adversaire qui sonner par le coup fit quelque pas en arrière.
Les réflexes fulgurant et l’expérience de Revan lui sauva alors la vie lorsqu’il dévia inconsciemment l'estoc que son adversaire avait essayer de lui porter juste après son coup de pied.
Révan avait déjà le souffle court, ces siècle d'immobilisation l'avait affaibli physiquement bien plus qu'il ne l'aurais cru, son adversaire quand à lui était ne pleine forme.
Rugissent sa haine le Zabrak prenait appuis pour lancer un second assaut.
L'humain quand à lui semblait perdu dans ces pensées tout en essayant de récupérer physiquement.


- J'aurais jamais cru qu'il avait une telle dextérité...Pourtant ces mouvement son ralenti par sa colère tout comme son agilité est diminuer par sa haine. Je n'arriverais pas le battre dans ces conditions. Il faut que je gagne du temps et concentre un maximum la force pour le balayer d'un seul coup, je n'es pas le droit de mourir ici.


Sans plus attendre le sith reparti à la charge tourbillonnant telle un tornade de colère.
Revan en voyant se spectacle vu conforter dans ces résolution et sen contenta d'esquiver et de bloquer un maximum de coup.
Toute les ruses possible pour dévier ou esquiver était bonne pour l'humain. Certains moment il fit des mouvement acrobatique en arrière passant au ras des lame de son adversaire, à d'autre moment il bloquais les coups de toute sa force forçant le zabrak a reprendre sa position avant un nouveau assaut.
Revan avait vite renoncer à dévier les coups de son adversaire car cela le déséquilibrais et laissait trop d'opportunité de revers avec la second lame à son adversaire.
Plus le combat durais plus la précision et la vitesse des coups du sith diminuaient et plus la puissances des coups augmentais.
Cela allais bientôt faire plus de vingt minutes que les deux rescapés des guerres mandalorienne s'échangèrent des coups.
Annihilius affichait les premiers signes de fatigue alors que revan semblait exténuer. L'humain avait même renoncer à utiliser son second sabre au court de la dernier passe pour se concentrer sur un seul augmentant la précision et la force de se dernier.
Le sith stoppa ces assauts et fit quelque pas en arrière pour voir son adversaire tomber à genoux de fatigue.
Le Zabrak afficha un large sourire tout en désactivant la seconde lame de son sabre.
Revan quand à lui respirait par grosse bouffer et son cœur battais tellement fort qu'on aurais pu croire qu'il allait s'arracher de sa poitrine pourtant son esprit semblait curieusement calme comme l’expression de son regard.


- Henak... Pour la dernière fois arrête.

- D'abord la marionnette...Puis le maître. Cela fait tellement longtemps que j’attends se moment.

Tout en s'approchant d'un pas lent le sith leva son sabre tendis que revan lâchait son arme qui tomba lentement au sol avant de rouler doucement vers les pieds du Zabrak.

- Pardonne moi mon vieil ami...

Revan tendis les deux bras en direction d'Annihilius, les mains ouvertes et les doigts bien écarté pour déchainer tout la force qu'il avais canaliser jusque la.
Une violente bourrasque de force se mit a balayer la zone et faisant perdre l’équilibre du sith tout en le faisant reculer de plusieurs pas.
Revan quand à lui se relevait lentement tout en accentuant la violences des vagues télékinétique. Bientôt des éléments de la piste atterrissage s'arrachèrent au sol pour fondre vers l'adversaire de l'humain qui ne cessait de reculer tout en se protégeant.
La navette elle même tremblait de plus en plus alors que les nuages dans le ciel commençaient à former un énorme cercle, comme attiré par un vortex.
L'humain commença à avancer d'un pas lent vers son adversaire et la puissance des vague doubla alors que le ciel lui même se déversa sur le Zabrat telle une tempête.
Les rafales de vent était si intense et violente qu'elle lacèrent le sith et fit volé en lambeaux ces vêtements.
Annihilius ne dit pourtant pas son dernier mot, canalisant tout sa haine et sa rage il provoqua une pousser de la force en opposition à la tempête lui permettant de ne pas être simplement souffler par la violence des vagues télékinétique allié au rafale de vent.
Malgré tout ces effort le sith perdait du terrain et commençait lentement à s'élever du sol, arracher par la force elle même.
Soudain les yeux de Revan s'illuminèrent d'un éclat violet.


-Retourne à la force retrouver les tiens mon ami, je suis Dark Revan et je te libère de ta haine...

De puissant et énorme éclaire violet jaillir des doigt de Revan avant de s'entordillié dans la tornade de force qui se déversait sur le zabrak et électrifiant chaque débris et chaque rafale de vent qui se déchainait sur le sith.
Foudroyer de toute part Annihilius se mit à hurler de douleur avant d'être projeter au loin telle un simple fétu de paille et de chuter du haut du bâtiment vert un mort certain.
Revan retrouva son calme et en titubant lentement il parti en direction de la navette avant de s'envoler avec elle vers une liberté sir durement payer.
Derrière la navette républicaine on pouvais voir le Sanandi 31 qui avait décoller.
Juste au dessus du cockpit, à même la carlingue du vaisseau le sith avait réussi a se réceptionner par chance.
Car si le vaisseau mandalorien n'avais été pile a cette endroit la en vole a se moment précis rien n'aurais pu sauver la vie du Zabrak.
D'un regard calme pour la première fois depuis des siècles, Annihilius regardais son ancien ami s'enfuir lentement avant de monter à bord du vaisseau de son subordonner.
une fois à bord le compère du mandalorien voulut soigné le sith qui était grièvement blesser.
Beaucoup de sang s’écoulait des nombreuses entailles présente un peu partout sur le corps du sith et quelque cloque purulente avait apparu aux endroits ou les éclaires l'avaient frapper le plus violemment.
Demar'Agol s'adressa à son maitre sans regardé ces blessures et tout en faisant signe à Trax de s'éloigner.


- Excellence devons nous poursuivre la navette républicaine ?

- Inutile...La marionnette ne m’intéresse plus. Remmenez moi sur mon vaisseau et convoquer mon apprentie et j'aurais surement de nouvelles taches pour toi et l'agent.

- Une nouvelle chasse excellence ?

- Une vengeance à terminer...

Sans rajouter un mot le sith quitta le poste de pilotage pour entrée dans les appartement qu'on avait préparez pour lui et de se plongé dans une intense méditation.
Le Zabrak avait échouer dans sa vengeance envers Revan mais il avait apprit une choses bien plus importante.
L'empereur était la réel source de sa souffrance et il était donc temps de le faire assumer les conséquences de ces actes.

_________________
Mon sabre est au service de mon maître, je le protégerai de toutes les vermines jedi qui essaieraient de l'empêcher d'accomplir sa volonté, je veillerai silencieusement dans son dos... Jusqu'au jour où j'appliquerai la première chose qu'il m'a enseigné... Trahir.




-Dialogue classique
Description
pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swtor-korriban.forumgratuit.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au coeur du Malestrom   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au coeur du Malestrom
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LEGO] Coup de coeur"metal sonic"
» [Lego] Coup de Coeur: BlueStarMedia
» [LEGO] Coup de coeur : LEGO Zelda
» [Guilde Alliée] "Coeur Vaillant"
» Nabaztag au coeur d'un jeu urbain multimédia !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Ombres de Korriban :: Votre histoire est notre histoire :: Mon histoire, Ma vie-
Sauter vers: